AKKIN I TSUSMI (au-delà du silence)

Pièce de théâtre en kabyle

Samedi 03 juillet 2021 à 19h30

Résumé : Un couple kabyle – vivant à Paris – attend l’arrivée de leurs amis qui devaient venir pour le dîner, mais ils n’arriveront jamais…
Inquiétant. S’agit-il d’un malheur, d’une séparation, d’un cambriolage ?
A chercher les raisons de cette absence, le couple se dispute au sujet de leurs amis. La femme prend la défense de son amie Nadia et l’homme de son ami Kamel.
A confronter leurs visions radicalement opposées, ils enchaînent les quiproquos absurdes.

Théâtre Acte 22

32 Quai Arloing

69009 Lyon

métro D – Valmy

Réservations :

https://www.helloasso.com/…/piece-de-theatre-en-kabyle

ou via le site du théâtre ACTE 2 :  https://www.acte2theatre.fr/

ou par tél. 04 78 83 21 71

 

« Méditerranée, de rivages en visages »

 

LE CHANT TRADITIONNEL REDÉCOUVERT ET TRANSMIS

En partenariat avec le Conservatoire de Musique de l’agglomération Villefranche –Beaujolais – Saône, Awal Grand Lyon – dans le cadre de sa mission pour faire vivre et partager la culture berbère comme culture de France –  a apporté sa contribution à un projet artistique et pédagogique à l’attention d’enfants de 9 à 10 ans.

Ainsi, au sein du projet « Méditerranée, de rivages en visages » conçu et dirigé par Ouarda Lux professeur de chant et chef de chœur au conservatoire, la culture berbère a été mise à l’honneur sur trois temps importants :

Vendredi le 21 mai 2021  de 14 h 30 à 17 h : présentation au Conservatoire de la culture et du chant traditionnel berbères à deux classes CHAM (classe horaire aménagé), pour des enfants qui suivent un enseignement spécialisé d’éducation musicale  et auprès d’élèves de cursus classiques.

 En l’église de Rivolet :

Samedi 12 juin 2021 concert  à 16 h, des élèves du Conservatoire ont, dans leur répertoire, intégré et interprété un chant berbère  transmis par Ouarda Lux « gug a memmi gug », berceuse chaouie, collectée auprès de Abdelhamid Aksa  à Menàa dans les Aures, en août 2003.

 

Ouarda Lux à son tour, a interprété, en hommage à Idir, « a vava inouva »

 

Concert de clôture à 20 h,  le chœur franco-berbère Tilawalin a présenté son répertoire de chants traditionnels et populaires durant 1h15, sous la direction vocale et artistique de Ouarda Lux,

.

Iles ⵉⵍⴻⵙ // concert samedi 12 juin 20 h

 

 

Un voyage poétique et musical en terre de Kabylie à travers un répertoire de chansons kabyles immortelles et de nouvelles compositions.

A découvrir ou à …… re-découvrir !

 

Théâtre La boîte à gant

4-6 rue Pierre Blanc

69001 Lyon 

Entrée : 10,00 euros.

Jauge limitée : réservation obligatoire, envoyer un mail : laboiteagant@gmail.com

Allez les femmes ! Beddemt a tulawin !

8 MARS 2021

À l’occasion de la journée internationale des droits des femmes, allez de l’avant sur la voie du combat…

I lmend n wass agerɣlan n izerfan n tlawin, ddumt ar zdat deg webrid umennuɣ….

Il reste tant à faire. Les femmes d’aujourd’hui et de demain doivent faire « autrement ». Prendre en main leur destin, en quête d’égalité, par tous les chemins. Chacune y contribuer avec son histoire personnelle. Et cela, pour toutes femmes et les filles.

ɣer ar zdat

Yennayer ameggaz 2971

Yennayer 2971, les vœux des associations du réseau citoyen franco-berbère de la CBF

Trembler au grondement de l’orage, écouter crépiter le feu, sentir dans ses os le froid de l’hiver ; ce sont ces sensations qui sont au cœur du sens de Yennayer ! Et se tenir serrés, ensemble et uniques, admiratifs de cette Nature qui nous dépasse et nous englobe. Retrouver la modestie et l’exceptionnelle fragilité de la vie qui suinte par gouttelettes au moment de la rosée. Yennayer, c’est l’humain et la vie dans chaque petite maison et chaque cœur battant.

Voilà donc pourquoi il est essentiel de fêter dans cet esprit naturel, frugal et simplement humain le nouvel an berbère.

C’est un présent d’authenticité et de mesure que les Berbères d’Afrique du Nord offrent par l’intermédiaire de chacun et ici des associations franco-berbères à tous et toutes, aux amis et à ceux qui ont décidé de faire de la tolérance et de la science l’essence même de ce qui nous fait vivre ensemble.

Il n’est donc pas nécessaire d’en faire beaucoup, juste – dans le respect des règles sanitaires imposées par la lutte contre la pandémie virale actuelle de la COVID 19 – de marquer ce 12 janvier de cette nouvelle année berbère 2971 pour qu’elle soit à tous douce comme la laine, savoureuse comme le pain et chaleureuse comme une poignée de main.


ⵢⴻⵏⵏⴰⵢⴻⵔ  ⴰⵎⴻⴳⴳⴰⵣ !  ⴷ  ⴰⵃⴻⵎⵎⴰⵢⴰⵏ  ⴷⴻⴳ  ⵡⵓⵍⴰⵡⴻⵏ  ⴷ  ⵢⴻⵅⵅⴰⵎⴻⵏ !

ⴷ  ⴰⵅⵉⴷⴰⵏ  ⴷⴻⴳ  ⵢⴻⵍⵙⴰⵡⴻⵏ !

Yennayer Ameggaz ! D aḥemmayan deg wulawen d yexxamen ! D aẓidan deg yelsawen !

D acu-t Yennayer ? D argaz nneɣ d tameṭṭut ?

D aɣawsiw (lweḥc) nneɣ d aseklu (ṭṭjera) ?

Ɣurneɣ d imir (taswiɛt) n wegraw (anejmuɛ) n imeẓẓyanen d imeqqranen ! D imir n taḍsa d wawal aẓidan n tayri d timidwa ger at wexxam, at taddart, at tiɣremt (tamdint) et wat ayen nella meṛṛa segmi tebda tuddert.

Zemreɣ a d-iniɣ Yennayer d imurar iɣ-yeṭṭfen d imdanen (lɛibad) am iḍuḍan ufus yesɛan imezwura am yal amdan n talsa.

M’ara neqqim deg yexxamen-nneɣ ar wakal – nneɣ f ukanapi , nessens tilibizyu – u nettmeslay garaneɣ akken a d-nnemekti wid d tid daɣ-yeǧǧan, d imir-a imi neqqar Yennayer.
Imawlan-nneɣ, imezwura nneɣ d iẓuran-nneɣ ! Nḥemmel-iten, nettqaḍar-iten! D nutni iɣ-d-iṛebban, iɣ-iḥudden, i yettilin ar tama-nneɣ mi tuɛar teswiɛt.
Yennayer i nutni d nutenti i tid-nettawi. Ur ntettu yara !

Unaẓur Yidir, ittflewlewin d iṭij amaziɣ ger wagim (1000) n yiṭijen usawen deg yigenwan, yuɣ yettawi-d tizlett n ujeǧǧig, anda s-iqqar “Xas yiwen wass kan i yedder, medden akw cfan fellas”. A s-nini kečč a gma-tneɣ acmamaḍ Yidir yunagen ilindi deg useggas 2970, aqla-k tettiliḍ garaneɣ d taslent di tmazirt n yal twacult. Nettɣimi di tefsut d unebdu seddaw tili-inek akken aɣ-ihuzz usmekti n tuɣac iɣ-d-ǧǧiḍ.
Xas teddreḍ kan yiwet temgerṭ, a necfu yakw fell-ak i wakkass ! Tuɣaleḍ d ini ! Aql-ak am yiwen weẓru ger kraḍ (3) n yidɣaɣen i nesrussuy f yiri n ukanun.

A wid d tid ittaken azal i yidles, a tiyemmatin d ibabaten, a wid d tid iḥemmelen timusna taqbaylit, timucuha d amezruy-nsen, ellit s teflest tibbura useggas amaynut. Efket tazmert i tarwa-nwen akken a teddu ar zdat s ugerruj n tmaziɣt d tayri n yiman-nsen. Akken ad ilint d tilawin tilelliyin, akken ad ilin d irgazen ilelliyen anda llan, anda ddren.
Ur ttillin d ijugilen n wegdud ur nessin tira, agdud yečča wasif n tatut.

Yennayer, d taswiɛt akken a sen-nsel i ubandu (tεeǧǧaǧt) g usigna d tmes mi tetteṭerḍiq, d imir a nḥulfet asemmiḍ aqerḥan g iɣsan. Yennayer d tagrest g idurar d temdinin, deg ugama. Yessfek fellaneɣ a neččet akken seksu s izegza d uyaziḍ.
Ɣurwat aseggas-a ! Ilaq a nḥadret aṭas yiman-nneɣ d wid iɣ-iqerben akken ur ten-ittaɣ ara waṭṭan n unfafaḍ (avirus) Covid 19 (mraw d tẓa).

Nbudd-awen(t) Yennayer afulki (ucbiḥ) d amellal am wedfel ! A kwen(t) d-yaf u a kwen(t) yeǧǧ di tezmert d tumert.
Ur ttgwadet tamɣart n Yennayer, ma tusa-d ɣurwen efket-as ijeǧǧigen d wemkan akken a tterwu seksu yidwen. Aseggas ameggaz !!

Concert Tilawalin – Octobre 2020

 

  • Entrée libre – contribution volontaire.
  • Masque obligatoire et distanciation physique.

 

Un répertoire diversifié, avec notamment :

*Tagdemt s ufus / chant polyphonique (Kabylie : le tambourin carré joué à la main)
*Musa / chant sacré (Kabylie : Moîse)
*Amnay / chant populaire chaoui (Chaoui : le cavalier)
*Tala / chant de femmes ( Kabylie : la source)

Et beaucoup d’autres trésors pendant près d’une heure !

 

ANSUF YISWEN !  Soyez les bienvenus !