Le don du renouveau

Awal Grand Lyon s’engage dans sa trentième saison avec un vent de renouvellement. D’abord au travers de la reprise des activités en présentiel après cette terrible crise pandémique (qu’on espère derrière nous), puis avec une coloration que traduit son nouveau logo-emblème.

Que représente donc ce logo ? On a d’abord le symbole berbère de l’olivier et/ou du blé (selon). Nous l’avons choisi pour tout ce qu’il porte et peux porter, la paix et la prospérité ! Et puis, il est tout simplement beau.

ɣer ar zdat

Les Berbères n’ont pas à se réinventer un passé…

Nous entreprenons par une série d’articles qui vont se succéder d’apporter des repères objectifs quant à la connaissance  de la civilisation berbère (amazire). Nous veillerons à inscrire ces repères dans le bassin méditerranéen, espace naturel dans lequel s’inscrivent les Berbères depuis toujours et l’Afrique continent – mère de l’humanité.

Depuis une découverte exceptionnelle faite en 2017 en Afrique du Nord (au Nord du Maroc aujourd’hui), les origines d’homo-sapiens (homme moderne, dont les humains sont les descendants directs) se sont déplacées vers le nord-ouest du continent africain (- 315 000 ans). Auparavant les fossiles les plus anciens trouvés  provenaient d’Afrique du Sud et de l’Est (- 200 000 ans).

Cette découverte génère de nouvelles hypothèses quant à l’apparition d’homo-sapiens et à sa conquête du continent africain et du reste du globe. Ce que nous retenons, c’est que l’Afrique du Nord, est un des foyers anciens de l’humanité. Et en conséquence, la connaissance des Berbères et de leur civilisation est une contribution utile à la compréhension de toutes les civilisations.

ɣer ar zdat

Je me souviens – avec M. Caillat

Action soutenue par la DRAC AURA – Appel à projet « Prendre l’Air ».

À partir de début octobre 2021, Martine Caillat conteuse va donner suite – dans le cadre d’une résidence artistique avec Awal Grand Lyon- à un travail de mémoire réalisé en 2011 .

En effet, il s’agit de donner une suite au collectage de mémoire réalisé avec l’association, il y a 10 ans : 13 récits de vie ont été réalisés sur le thème de la vie quotidienne des femmes berbères pendant la guerre d’Algérie, en France et dans leurs villages de Kabylie, qui a donné lieu à l’édition d’un livre.

L’association avec Martine Caillat souhaite proposer aux descendants de ces femmes : filles, fils, petits-fils ou petites filles de revisiter ces récits, de faire connaissance avec leur histoire très souvent tue, de faire lire et enregistrer chacun de ces récits.

Ainsi la transmission vers les descendants pourra en être assurée.

  • La restitution pourrait avoir lieu dans un premier temps via le numérique, sur le site internet de l’association, et en présence, dans un théâtre avec un public dans un deuxième temps.

  • Afin d’amener ces personnes à un niveau qualitatif de lecture de ces textes, il est prévu une formation avec Martine Caillat en tant que conteuse.

  • De même qu’il est proposé d’enregistrer un CD de ces récits de vie pour offrir la possibilité aux personnes analphabètes d’accéder à ces histoires humaines. 

Cette résidence est l’occasion pour Awal Grand Lyon de développer des partenariats avec des structures du livre et du milieu scolaire. Ces différents partenariats permettront à l’auteur d’être en immersion au cœur du territoire. Il pourra rencontrer de multiples acteurs, découvrir différents lieux et partager avec un public varié au cours de différentes interventions.

Vous souhaitez y participer, vous ou vos enfants ? Vous souhaitez être tenus informés ? Vous souhaitez nous soutenir ? : association@awalgrandlyon.net

Martine Caillat, conteuse

Tabratt i Faḍma sɣur J.Amrouche

Unaẓur n umezgun d tmedyazt Ḥass Mess yefka-yawen-d, d tarzeft, yiwen weḍris n Jean El Muhub Ɛamruc ( umyaru afransis amaziɣ) i d-terra Nasira Abrus si tefransist ar tqebaylit. Taɣuri n Ḥass Mess ternu-yas tafulki (cbaḥa) i teqbaylit d wawal n tayri d leqdeṛ n Jean i yemma-s Faḍma At Menṣuṛ Ɛamruc. Teǧǧa-yaɣ-d nettat, daɣen yiwen ugerruj n tesmekti (unecfu) « Taḥkayt n tmeddurt-iw ».

ɣer ar zdat

Lettre à Fadma de Jean Amrouche

Lecture et écoute d’une lettre de Jean El Mouhoub Amrouche à sa mère Fadma Ait Mansour pour lui demander, avec quelle élégance et tendresse et amour, d’écrire ses mémoires (ce qui donnera « Histoire de ma vie ») pour témoigner d’une vie d’épreuves et de combats. Une vie pleine, charnelle, humaine qui est une leçon dont chacun peut s’inspirer.

ɣer ar zdat