Awal : 2020, bilan d’activités

Nous avons choisi de partager une synthèse du bilan d’activités 2020 de notre association présentée lors de l’assemblée générale ordinaire du samedi 17 juillet 2021.

Il serait vain de le rappeler, mais l’année 2020, c’est la pandémie et ce sont deux confinements assez longs qui ont impacté à tous les niveaux l’action et l’activité de l’association Awal Grand Lyon qui se déroulent habituellement « en présence ».

Confinement 17 mars 2020 au 11 mai 2020

Confinement 30 octobre au 15 décembre 2020

Départ du grand Idir le 02 mai 2020

La volonté de l’association Awal Grand Lyon est de continuer à construire son action avec des femmes et des hommes qui veulent agir dans l’intérêt de tous et surtout pour tous ceux qui sont éloignés de la culture.

Elle est utile pour permettre à chacun de se construire dans un projet social et culturel commun et apaisé.

Malgré toutes ces difficultés liées à la pandémie, l’effort est maintenu grâce au travail des membres du Conseil d’Administration, qu’ils en soient remerciés, car nous avons pu assurer 4 réunions de C.A et 5 réunions du bureau en présence.

En 2020 certains financeurs ont accepté de soutenir l’Association Awal Grand Lyon : Ville de Lyon, l’État (DRAC et FDVA) et la Métropole de Lyon. Nous avons pu tenir à peu près nos charges, grâce aux subventions demandées et octroyées.

Mais il est évident que malgré ces aides en baisse, nos moyens financiers sont insuffisants pour permettre d’envisager des actions d’envergure qui permettraient une plus forte visibilité de l’association et une meilleure connaissance de la culture berbère auprès de nos concitoyens.

Au niveau de son activité en 2020 Awal a dû œuvrer de manière très contrainte.

Nos projets ont été soit annulés soit reportés :

  • Le nouvel An berbère en janvier 2020,

  • Deux cours de langue ont commencé et ont été interrompus : un niveau débutant, année blanche pour ce groupe, et un niveau avancé.

  • L’atelier chant a pu faire un seul concert sur les 2 prévus ; grâce à des répétitions qui ont pu avoir lieu en extérieur le groupe de chant a pu présenter un concert à l’Eglise de St Augustin, juste avant le 2e confinement.

  • Action de solidarité : absence de masques. La Ville de Lyon sollicite les associations pour découper des masques après fabrication urgente par une entreprise de Roanne (2000 pour Awal).

Tous les autres projets ont dû être annulés :

  • ouverture de la bibliothèque et permanence,

  • stage de danse berbère

  • Goûter enfants

  • Formation aux contes.

L’association Awal Grand Lyon a adressé un courrier le 29 février dernier aux candidats têtes de liste des élections municipales de Lyon et métropolitaines des 15 et 22 mars 2020.

Nous leur avons posé deux questions via les adresses contact figurant sur leurs sites internet :

1. la première portant sur leur politique à l’égard du mouvement associatif : rôle, nature des contractualisations, etc…

2. la seconde sur la prise en compte de notre part de diversité et leur manière de travailler avec nous pour pérenniser l’expression de la culture berbère, culture de France à Lyon.

Awal a reçu trois réponses des candidats suivants : Messieurs Georges Képénekian (Liste Respirations / Lyon) et Grégory Doucet(liste Lyon pour nous / Lyon) et David Kemelfeld (Ensemble avant tout/ Métropole).

Nous n’avons pas reçu les réponses de Messieurs Etienne Blanc (Bleu blanc Lyon), Yann Cucherat (ensemble nous réussirons Lyon), Madame Sandrine Runel (vivons vraiment Lyon / Lyon) pour les municipales ainsi que Messieurs Gérard Collomb (Prendre un temps d’avance/ Métropole), François-Noël Buffet (pour une Métropole juste / Métropole), Bruno Bernard (Métropole pour nous / Métropole). Certains, faute d’adresse contact n’ont pu être sollicités : Messieurs Denis Broliquier (Centre Droit Lyon), Renaud Payre (La Gauche Unie / Métropole) et Madame Nathalie Perrin-Gilbert (Lyon en Commun/ Lyon).

Ci-dessous la réponse de Grégory Doucet (Lyon pour nous / Lyon), devenu depuis Maire de Lyon :

« Merci de nous avoir fait part de votre sollicitation. Nous nous engageons dans notre programme à garantir que « la participation à la démocratie du tissu associatif, ciment de la cohésion sociale, sera soutenue et renforcée notamment par la mise à disposition de locaux et de lieux d’affichage libres qui seront plus nombreux ». Suite à des rencontres avec plusieurs figures du monde associatif, nous avons également prévu de mettre en place des conventions pluriannuelles pour les associations qui le souhaitent afin de faciliter leurs actions sur la durée. Cependant, nous ne souhaitons pas nous engager avec une association en particulier, nous attendons d’avoir en main tous les éléments et de connaitre toutes les demandes.

Concernant votre second point, notre programme prévoit un travail de mémoire et notamment une valorisation des cultures présentes sur les territoires et issues des différentes immigrations. Ceci se fera grâce aux initiatives citoyennes soutenues par les financements de solidarité internationale et aussi avec les équipes artistiques et culturelles qui travaillent déjà sur le dialogue interculturel. Nous souhaitons valoriser la diversité culturelle de la ville et soutenir les projets qui renforcent la cohésion sociale ».

Share with: