Ay at tmurt-iw – B.Obama -1

L’association Awal Grand Lyon aide à faire vivre le berbère comme langue contemporaine. C’est pourquoi nous vous proposerons de temps en temps des textes en berbère ou des traductions.

Tiddukla Awal Grand Lyon tettak afus iwakken tamaziɣt a ttiddir d tutalyt tamirant. Daɣnetta a d-nawi tikwal iḍrisen s tmaziɣt neɣ tisuqalin.

Nous démarrons ce premier exercice avec une traduction de quelques phrases du discours de serment pour la présidence du président américain Barack Obama.

A nbeddu alaɣmu-agi amezwaru s tsuqelt n kra n tefyirin n tgallit i tselwayt n uselway amarikan Barak Ubama.

Le texte a été traduit de l’anglais vers le français par Arianne Corbin-Favier. Kamal Nait Zerrad l’a traduit en tamazight. Arianne Corbin-Favier  tessuqel-d aḍris si tanglizit ar tefransist . Kamal Nat Zerrad yerra-t-id ar tmaziɣt.


1 (Yiwen)

Chers compatriotes,

Je me tiens aujourd’hui devant vous avec un sentiment d’humilité, devant la tâche qui nous attend, de reconnaissance pour la confiance que vous m’avez manifestée, gardant à l’esprit les sacrifices consentis par nos ancêtres. Je remercie le président Bush pour les services qu’il a rendus à notre nation, ainsi que pour la générosité et la coopération dont il a fait preuve tout au long de cette transition.

Ay At tmurt-iw,

Beddeɣ assa dagi s wannuz zdat twuri i daɣ-yettraǧǧun, tekcem-iyi deg wul taflest i yi-d-tefkam, atan deg wallaɣ-iw ayen iɛeddan ɣef yimarawen-nneɣ d wayen akk sebblen ɣef tmurt. Tanemmirt i uselway Buc ɣef wayen yessuli i tmurt-nneɣ, ɣef tfenṭazit d wemyalli i d-yessken deg tizi-ya.


2 (Sin)

Quarante-quatre Américains ont, avant moi, prêté serment pour la présidence. Leurs paroles ont été prononcées pendant des vagues de prospérité et alors que nous vivions dans les eaux calmes de la paix. Cependant, en d’autres temps, ce serment a été prêté alors que les nuages s’amoncelaient et que les tempêtes faisaient rage. Dans ces moments-là, l’Amérique a poursuivi son chemin. Pas seulement en raison de la compétence ou de la vision de ceux qui étaient au gouvernement, mais parce que nous, le peuple, nous sommes restés fidèles aux idéaux de nos pairs et respectueux de nos actes fondateurs.

Kkuẓ n tmerwin d ukkuẓ (44) Imarikanen ggullen qebl-iw i tselwayt. Mmeslayen-d asmi teṛwa tmurt, mi nedder di talwit. Maca, deg wakuden nniḍen, ggullen, netta agemmun usigna irennu, tibuciḍanin kkatent. Deg wussan-nni, Marikan ikemmel abrid-is. Mačči kan ilmend n tḥernekt neɣ n tmuɣli n wid yellan deg unabaḍ, maca imi nekkni, aɣref, neqqim neḍfer abrid i daɣ d-ǧǧan imezwura, nkuber igiten-nneɣ idiranen.


3 (Kraḍ)

C’est ainsi que cela s’est passé. Et c’est ce qui doit se passer avec cette génération d’Américains. Nous savons maintenant fort bien que nous sommes en crise. Notre nation est en guerre contre un vaste réseau de violence et de haine.

Akka i teḍra. Akka i yessefk ad teḍru s tsuta-ya n Imarikanen. Aql-aɣ tura neẓra di tezɣent i nella. Aɣlan-nneɣ atan deg wemgaru mgal yiwen uzeṭṭa meqqren n tekriṭ d xawsu.


4 (Kkuẓ)

Notre économie est fortement affaiblie, conséquence de la rapacité et de l’irresponsabilité dont ont fait preuve certains, à cause également de notre incapacité collective à faire des choix difficiles et à préparer la nation à une nouvelle ère. Des maisons ont été perdues; des emplois ont été détruits; des entreprises ont fait faillite. Notre système de santé est trop onéreux; nos écoles laissent trop de jeunes au bord de la route; et chaque jour, nous constatons que la façon dont nous consommons l’énergie renforce nos adversaires et menace notre planète.

Sellawet aṭas tadamsa-nneɣ, ilmend n wesqaḍ d yir twuri n kra, imi daɣen ur nezmir ara a nqabel tagnit neɣ a nheggi tamurt-nneɣ i yiwet n tallit tamaynut. Hudden yexxamen, ruḥent twuriwin, ɣelqent tkebanniyin. Ɣlay aṭas anagraw-nneɣ n tezmert; iɣerbazen-nneɣ ttaǧǧan aṭas n yelmeẓyen ɣef yiri n webrid; yal ass nettwali amek asadur-nneɣ n tnezmart tettak afud i yexṣimen-nneɣ, yerna tetteggez amtiweg-nneɣ.


A suivre… Yettekemmil…